31/12/2007

# Ye Qu # de Jay Chou...

*°* Ye Que de Jay Chou +++ 
Langue: Mandarin.
Genre: Ballade, pop.
Album: November's Chopin
Année: 1er janvier 2006
... trop triste cette chanson Triste. On peut comprendre les paroles grâce au clip tellement il est bien fait. Eh oui pour la traduction, faudra que vous attendiez un peu... il faut que je cherche encore.
En tout cas ce clip, cette musique... c'est ma préféré de Jay. Je voulais juste vous la faire partager.Sourire

Je vous souhaite à tous un très bon réveillon, une très bonne année 2008 etc... J'espère que l'année 2008 vous portera chance. Clin d'oeil

13:39 Écrit par £mili£ $. dans Clips, traductions | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : jay chou |  Facebook |

29/12/2007

°)° Secret...

*°* Film Taiwanais +++

Secret 1

 ~> Fiche d'identité:

Réalisateur: Jay Chou / William Kong

Date de sortie (Chine): 27 juillet 2007

Casting: Jay Chou dans le rôle de Xiang lun, Kwai Lun Mei (Xiao Yu)...

Durée: 1h30 de bonheur.

Genre: Romance, Drame

BO: "Secret", "Dandelion's Promise" et "Rainbow" de Jay.

Secret 3

~> Résumé:

Xiang Lun (Jay Chou) est un jeune homme doué d'un talent exceptionnel pour le piano qui vient d'être transféré dans la prestigieuse école TanJiang où son père enseigne.
Le jour de son arrivée, il entend une mélodie jouée au piano qui attire son attention. C'est ainsi qu'il rencontre Xiao Yu (Kwai Lun Mei), une jeune pianiste souriante mais mystérieuse qui refuse de dévoiler le nom du morceau qu'elle jouait.
Xiang Lun et Xiao Yu passent de plus en plus de temps ensemble et finissent par devenir plus que des amis en tombant amoureux l'un de l'autre.
Mais une aura mystérieuse entoure perpétuellement la jeune fille, qui refuse de répondre à de nombreuses questions de Xiang Lun, en répondant toujours que c'est un secret. Ce n'est que suite à un malentendu que Xiang Lun découvre le secret bouleversant de Xiao Yu...

secret 4

~> Mon avis:

J'ai ADORE ce film. Si vous êtes passionnés par le piano et que vous voulez voir d'autres talents cachés de mon Jay, et ben je vous conseille vivement de voir ce film. J'en ai même pleurer à la fin tellement le film était bien tourné. Moi qui suis harchi nul en Anglais j'ai tout compris Moqueur (les sous titres sont en anglais ^^). Je pense que certaines scènes me resteront dans ma mémoire telle que "The battle" de piano entre Jay et un autre pianiste très connu... la découverte du Secret de Xiao Yu par Jay Chou... les 10 minutes de la fin où il joue comme un dieu sur un magnifique piano... enfin bref ce film je vais le revoir, je pense, demain dans la soirée ^^ (j'en suis devenue accro). De plus il vous donnera envie d'écouter du Chopin ou plutôt de la musique classique en général. En tout cas moi après le film, j'ai écouter et réécouté toutes les musiques que Jay à froler au bout de ses doigts. Clin d'oeil

Bon, je dois avouer que les 20 premières minutes du film sont un peu longue mais quand Jay trouve enfin quel est le secret que garde Xiao Yu, la vitesse est passé d'un cran supérieur. Si les fans du irréel passent par là, je vous assure que les 30 dernières minutes du film sont pour vous. Sourire

 En conclusion, je vous conseille vivement de voir ce film et de le revoir si vous aviez le temps ^^ car ce film, réalisé par Jay, est vraiment très très très bien tourné. Vous ne serez pas déçu du voyage.<=Clin d'oeil


Vous pouvez télécharger la BO du film (merci Chen Jie j'ai pas fait attention Oups !) en cliquant sur ce lien http://www.megaupload.com/fr/?d=CVUMVCRG

Pour visionner le film, allez sur youtube (VOSTAnglais).

Pour télécharger le film... faut que je retrouve le lien, je ne sais plus où je l'ai trouvé Oups !. Mais bon si ça vous a plus quand vous l'avez vu sur youtube, essayer de l'acheter c'est mieux. Clin d'oeil

Voici un extrait du film... mon passage préféré (L)


N.B: 
=> Vous pouvez voir la biographie du personnage principal sur la catégorie "Biographies" en haut à droite. Je risque de le refaire car je n'arrive pas à ajouter sur le post le concernant :s.
=> Dans Asie musique, j'ai classé ma playlist... vous pouvez ainsi écouté presque toutes les musiques que chante Jay Chou.
=> Avant d'entrer en 2008, je risque de vous mettre un de mes clips préférés de Jay. Donc rendez-vous avant le 1er. (ce sera aussi le dernier post des vacances ;) )

00:25 Écrit par £mili£ $. dans dramas, films, spectacles | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : jay chou |  Facebook |

22/12/2007

# Shizuku # de Miwako Okuda

*°* Shizuku de Miwako Okuda +++

Langue: Japonais

Genre: pop rock

Année: octobre 2000 

Traduction

Larme (Shizuku)

Si on ne peut pas aimer tout le monde

Il ne faut pas négliger ceux qui font battre notre coeur

Ne pas les trahir

Ne pas douter d'eux

Ne jamais les blâmer, ne pas les haïr.

[Refrain]

L'innocence la plus pure

Peut-elle blesser le coeur de l'autre

Je sentais cette sereine passion

S'enflammer au fond de mes pupilles.

Lorsque je t'ai rencontré au coeur de cette époque qui semble sans fin

Que puis-je faire, même si je ne suis pas encore sûre de mes sentiments.

Ils brillent de mille feux

Que je ne peux éteindre

J'ai envie de pleurer

[Refrain]

Mais mes larmes

Restent prisonnières de mon coeur

Il faut vivre intensément l'instant présent

Comme une larme qui coule.

Cette chanson est dédié à ma famille, en particulier deux personnes... et à mes amis.

Mon Avis

Première chanson que j'écoute de cette chanteuse, premier clip que je vois d'elle aussi... et je dois dire que j'adore trop. Les paroles sont magnifiques, je pense que j'aurai même pu les écrire tellement je suis d'accord avec ça. En tout cas, cette chanteuse je vais aller voir qui sait, quelles chansons elle a encore chanté pour pouvoir me faire un vrai opinion sur elle. Mais je dois dire que ce clip est vraiment très bien fait et que la voix de cette chanteuse est magnifique.

Note: 9/10 pour le clip et 10/10 pour la chanson ^^.


Petit mot à part, avec aucun rapport à ce clip:

Comme je vais partir à Marseille pour les vacances de Noël et que je vais revenir jeudi dans la soirée (voyage beaucoup trop court à mon gout mais faudra faire avec), je vous souhaite à tous un très bon noël. J'espère que vous allez tous passer un très bon Noël, en famille ou seul (mais bon seul on peut faire des choses intéressante aussi), et que vous allez bien festoyer, bien boire...etc.

En tout cas, moi ce sera en famille. J'espère que je pourrai voir mes cousins... toute la famille au complet (ce serait mon plus beau cadeau de Noël.)

Je vous embrasse fort et à Vendredi Clin d'oeil.

12:30 Écrit par £mili£ $. dans Clips, traductions | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : miwako okuda |  Facebook |

19/12/2007

~°~ Conte chinois n°2...

lebouvier
Le bouvier et la tisserande.

L’Empereur Céleste avait sept filles intelligentes et habiles. La plus jeune était la plus gentille et la plus travailleuse. Experte en tissage, on l’appelait la Tisserande.

Un jour, pour se reposer de leur travail, elle et ses soeurs descendirent sur terre pour se baigner dans une rivière limpide. Près de la rivière vivait un jeune orphelin qui faisait paître les boeufs dans la vallée et vivait avec son frêre aîné et sa belle soeur. Tout le monde l’appelait le bouvier. Il avait alors plus de 20 ans, n’avait pas encore pris femme et travaillait tous les jours du matin au soir.

Sa solitude et sa peine lui avait attiré la sympathie d’un vieux buffle qui vivait jour et nuit avec lui. Ce vieux buffle pouvait comprendre ses paroles et le bouvier les siennes. Au cours des ans, ils étaient devenus de fidèles compagnons partageant ensemble joies et peines.

Ce jour-là, après avoir labouré un lopin de terre, le bouvier mena le buffle au bord de la rivière pour l’abreuver. C’est alors qu’il vit les sept soeurs se baigner dans la rivière et s’ébattre joyeusement dans l’eau. Toutes étaient très belles, surtout la plus jeune. Comprenant l’émoi du jeune homme, le Buffle lui dit à l’oreille :

- Va prendre les habits qui se trouvent près du saule, et celle que tu aimes deviendra ta femme.

Le bouvier fit deux pas en avant, puis hésita, intimidé.

- Dépêche-toi ! Vous ferez un très beau couple !

Le bouvier s’élança finalement, prit les vêtements de la jeune fille près du saule et fit demi-tour. Surprises par l’apparition de cet inconnu, les jeunes filles se rhabillèrent en hâte et s’envolèrent dans le ciel. Seule resta dans l’eau la jeune Tisserande. Le bouvier lui ayant pris ses habits, elle ne pouvait pas sortir et attendait avec impatience, les joues écarlates.

- Bouvier, rends-moi mes habits ! Supplia la Tisserande.

- D’accord, si tu acceptes de devenir ma femme ! Répondit le jeune homme en la regardant amoureusement.

Malgré l’agacement qu’elle éprouvait face à ce jeune homme insolent, l’air sincère et honnête et le regard sentimental du bouvier lui allèrent droit au coeur. Elle hôcha la tête sans mot dire.

Dès lors, le bouvier et la Tisserande devinrent un couple inséparable. L’homme labourait et la femme tissait.

Le temps passa. Quelques années après, le bouvier et la Tisserande avaient un garçon et une fille. Mais la nouvelle de la vie terrestre de sa fille parvint aux oreilles de l’Empereur Céleste. Furieux qu’on eût ainsi violé la loi céleste, il envoya aussitôt un génie chercher la Tisserande pour la ramener au Ciel. Contrainte de se séparer de son mari et de ses enfants, la Tisserande pleura de douleur.

Tandis que la Tisserande était escortées jusqu’au Palais céleste, le bouvier ne se consolait pas de la perte de sa femme aimée et les enfants pleuraient après leur mère. Portant ses enfants dans deux paniers au bout d’une palanche, il partit à sa recherche. Il allait la rejoindre quand la femme de l’Empereur Céleste apparut et s’ingéra dans l’affaire. Elle agita la main, et une rivière large et profonde aux eaux tumultueuses brisa l’avance du bouvier.

Ainsi, des deux côtés de la Voie Lactée, le bouvier et la Tisserande se regardèrent de loin, sans pouvoir se réunir. Très affligé, le bouvier ne voulut pas quitter le bord de la rivière. De l’autre côté, la Tisserande regardait les vagues impétueuses les larmes aux yeux, refusant de tisser les brocarts célestes.

Devant leur résistance, l’Empereur Céleste dut faire des concessions et leur permit de se retrouver une fois par an. Depuis, chaque année, le septième jour du septième mois du calendrier lunaire, les pies célestes forment une passerelle provisoire sur laquelle le bouvier et ses enfants rencontrent la Tisserande.

La tristesse de leur séparation émut tout le monde et attira la sympathie de chacun. Dans l’Antiquité, chaque année, le soir du septième jour du septième mois du calendrier lunaire, beaucoup de gens restaient à veiller dehors, contemplant longuement le ciel et les deux constellations de chaque côté de la Voie Lactée, le Bouvier et la Tisserande. Saisis de pitié, ils attendaient leur rencontre. A côté du bouvier scintillent deux petites étoiles ; on dit que ce sont ses enfants qui viennent voir leur mère.

J'espère que ce petit conte vous a plu. Je vous signale que c'est l'un des plus célèbres contes chinois. Samedi ,je vais laisser place à un clip, pour changer un peu. A samedi et je vous souhaite à tous une bonne fin de semaine.

22:00 Écrit par £mili£ $. dans Contes, légendes | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : le bouvier et la tisserande |  Facebook |

15/12/2007

~°~ Conte Chinois n°1...

Noël approche à grand pas, quoi de mieux que de vous faire partager quelques légendes chinoise que vous raconterez, par la suite, le soir du réveillon (moi si j'avais des enfants c'est ce que je ferrai).

Le premier conte qui ouvre cette catégorie répond à une des questions existentielles que posent les enfants: Pourquoi l'eau de mer est-elle salée?

Si vous ne savez pas quoi répondre, lisez ce conte, vous saurez quoi répondre la prochaine fois. Clin d'oeil

mer

Conte de Chine: Voilà pourquoi l'eau de mer est salée...

Il y a fort longtemps vivaient en Chine deux frères.

Wang-l'aîné était le plus fort et brimait sans cesse son cadet. A la mort de leur père, les choses ne s'arrangèrent pas et la vie devint intenable pour Wang-cadet. Wang-l'aîné accapara tout l'héritage du père : la belle maison, le buffle, et tout le bien. Wang-cadet n'eut rien du tout et la misère s'installa bientôt dans sa maison.

Un jour, il ne lui resta même plus un seul grain de riz. Il ne pourrait pas manger, alors, il se résolut à aller chez son frère aîné.

Arrivé sur place, il le salua et dit en ces termes :

-Frère aîné, prête-moi un peu de riz.

Mais son frère, qui était très avare, refusa tout net de l'aider et le cadet reparti.

Ne sachant que faire, Wang-cadet s'en alla pêcher au bord de la mer Jaune. La chance n'était pas avec lui car il ne parvint même pas à attraper un seul poisson.

Il rentrait chez lui les mains vides, la tête basse, le cœur lourd quand soudain, il aperçut une meule au milieu de la route.

" Ça pourra toujours servir!" , pensa-t-il en ramassant la meule, et il la rapporta à la maison.

Dès qu'elle l'aperçut, sa femme lui demanda :

-As-tu fait bonne pêche ? Rapportes-tu beaucoup de poisson ?

-Non, femme! Il n'y a pas de poisson. Je t'ai apporté une meule.

-Ah, Wang-cadet, tu sais bien que nous n'avons rien à moudre: il ne reste pas un seul grain à la maison.

Wang-cadet posa la meule par terre et, de dépit, lui donna un coup de pied. La meule se mit à tourner, à tourner et à moudre. Et il en sortait du sel, des quantité de sel. Elle tournait de plus en plus vite et il en sortait de plus en plus de sel. Wang-cadet et sa femme étaient tout contents de cette aubaine mais la meule tournait, tournait et le tas de sel grandissait, grandissait.

Wang-cadet commençait à avoir peur et se demandait comment il pourrait bien arrêter la meule. Il pensait, réfléchissait, calculait, il ne trouvait aucun moyen. Soudain, il eut enfin l'idée de la retourner, et elle s'arrêta.

A partir de ce jour, chaque fois qu'il manquait quelque chose dans la maison, Wang-cadet poussait la meule du pied et obtenait du sel qu'il échangeait avec ses voisins contre ce qui lui était nécessaire. Ils vécurent ainsi à l'abri du besoin, lui et sa femme.

Mais le frère aîné apprit bien vite comment son cadet avait trouvé le bonheur et il fut assailli par l'envie. Il vint voir son frère et dit :

-Frère-cadet, prête-moi donc ta meule.

Le frère cadet aurait préféré garder sa trouvaille pour lui, mais il avait un profond respect pour son frère aîné et il n'osa pas refuser.

Wang-l'aîné était tellement pressé d'emporter la meule que Wang-cadet n'eut pas le temps de lui expliquer comment il fallait faire pour l'arrêter. Lorsqu'il voulut lui parler, ce dernier était déjà loin, emportant l'objet de sa convoitise

Il était très heureux, le frère aîné. Il rapporta la meule chez lui et la poussa du pied. La meule se mit à tourner et à moudre du sel. Elle moulut sans relâche, de plus en plus vite. Le tas de sel grandissait, grandissait sans cesse. Il atteignit bien vite le toit de la maison. Les murs craquèrent. La maison allait s'écrouler.

Wang-l'aîné prit peur. Il ne savait pas comment arrêter la meule. Il eut l'idée de la faire rouler hors de la maison, qui était sur une colline. La meule dévala la pente, roula jusque dans la mer et disparut dans les flots.

Depuis ce temps-là, elle continue à tourner au fond de la mer et à moudre du sel. Personne n'est allé la retourner.

Et voilà pourquoi l'eau de la mer est salée.


J'espère que ce petit conte vous a plu. A mercredi pour un autre conte chinois. Clin d'oeil

17:42 Écrit par £mili£ $. dans Contes, légendes | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : conte |  Facebook |

08/12/2007

°)° My boss My Hero...

*°* Drama Japonais ~~~

my-boss-my-hero-custom

~> Sa fiche d'identité:

Année: 2006.

Nombres d'épisodes: 10 de 45 minutes chacune.

Réalisateur: Norika Sakuma, Sato Toya.

Genres: Ecole, Drame et bien sur Comédie ^^.

Origine: Japon.

Acteurs: Tomoya Nagase (Sakaki Makio), Yûga Tegoshi (Sakurakouji Jun ou Sakura machin lol), Adashi Osamu (Minami Yuriko)...

my boss my hero 2

~> Résumé:

Sakaki "Tornado" Makio est un jeune homme de 27 ans, fils d'un chef de gang réputé. Celui-ci, exaspéré par la stupidité de son fils, décide de forcer Makio de retourner au lycée pour avoir son diplôme de fin d'étude. Pour cela, il demande à un vieil ami, qui est le principal d'une école voisine, d'inscrire Makio dans son lycée. Si Makio n'obtient pas un diplome, son père donnera la position de chef de gang à son deuxième fils plus jeune, Mikio, qui lui a rien dans les biscoto mais tout dans le siboulo (le contraire de son grand frère en gros ^^).

En outre, il doit se faire passer pour une personne de 17 ans pendant des heures scolaires et en présence de n'importe quels camarades de classe ou enseignants à l'extérieur de l'école.

Si il est découvert, ce serait la fin de sa carrière de lycéen et ce serait la fin de ses espoirs de devenir le chef du gang. Les choses demarrent brutalement comme le caractère de Makio ^^. Au fil des leçons et des jours, Makio comprend qu'il y a beaucoup plus à l'école que des examens et des leçons.

my_boss_my_hero_3

~> Mon avis:

Ce drama est à mourir... de rire lol. Les mimiques que fait l'acteur principal sont à mourir de rire ainsi que de sa stupidité sans borne ^^, Yûga Tegoshi est à croquer dans son rôle, et Minami est tellement mignonne que j'espèrais au fil des épisodes qu'elle puisse sortir avec Makio (mais bon 10 ans de différence ça fait un peu beaucoup non?). Enfin bref, ce drama j'ai adoré. Les acteurs ont vraiment des talents et l'histoire est vraiment très bien tourner, surtout la fin. Plusieurs scènes me resteront en mémoire tel que le "test de courage" en couple la nuit... les bagarres mémorable de Sakio alias Tornado... la phrase culte "arrête le bucheron arrête le nain" mdr... la scène du tournoi de Basket ^^... la scène du "non non non non non"... la course au pudding... enfin bref ce drama doit ABSOLUMENT être vu et revu car il le mérite vraiment. De plus qui ne peut pas résister au mimiques de Nagase dans ce film (cf image juste du dessus), ils sont vraiment trop drole à voir. (Je suis devenu fan de sa tête lol...) Et sa voix n'en parlons pas surtout quand il est à la tête du gang c'est vraiment trop drole. Bon je crois que je vais arreter de dire mon avis car je risque de raconter l'histoire en entier ^^. En tout cas je vous conseille vivement de voir ce drama vous ne serez vraiment pas déçu.

~> Mais où on peut le regarder?

Soit sur Dailymotion (http://www.dailymotion.com/playlist/x3hff_ptdr24_my-boss-my-hero/video/xqa1l_my-boss-my-hero-episode-1-part1_shortfilms) ou soit sur youtube avec les sous titre en anglais. L'épisode 10 n'existe que en sous titre anglais.

Voici la première partie du drama:


N.B: Nagase Tomoya est le chanteur de Tokio pour information ;).

02/12/2007

Une vidéo...

... en attendant mon retour sur le web.

 

Vous devez vous demander pourquoi je met ce clip d'un chanteur qui vous est inconnu... pour plus d'explication... vous allez devoir attendre ^^. J'ai trop de chose à dire au sujet de ce chanteur, au sujet qui le lie avec autre chose... enfin bref ce serait trop long à tout vous écrire, alors peut être rendez vous au week end prochain. Ne vous inquiétez pas je reviendrai et je vous raconterai tout à son sujet. Clin d'oeil Je vous rendrai visite sur vos blogs respectifs dans la semaine, quand j'aurai du temps de libre (ça me changera les idées par la même occasion)... En tout cas je vous souhaite à tous de passer une très bonne semaine.

22:45 Écrit par £mili£ $. dans Clips, traductions | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |